Sélectionner une page

Avant de commencer

Je suis pour ce que chacun fasse ce qu’il veut. J’aimerai tout simplement planter des graines et sensibiliser un maximum de personnes, en montrant que manger de la viande n’est pas nécessaire pour être en excellente santé.

Les discours haineux de certains extrémistes « anti-viande » ne font pas avancer les choses, que du contraire! J’aimerai voir de la tolérance, évitons de tomber dans le jugement et mettre nos semblables dans des cases. Chacun son chemin de vie 🙂

Cela va faire 7 ans que je n’ai ai plus acheté de viande et pour être transparent avec vous, même si j’aime débattre sur ce sujet avec mes proches et des inconnus, il m’arrive à de très rare occasion d’en manger. La viande ne m’a jamais dégoûté. Mais la souffrance et les dégâts qui en résultent sont un moteur assez puissant pour que je puisse m’en passer facilement.

Il existe des arguments très valables chez les pros et chez les anti-viandes! Mais dans cet article je vous partagerai les avantages du régime végétarien que j’affectionne et que je vis à 95%.

Où se trouve la vérité, l’être humain est-il omnivore, végétarien, crudivores, adaptivores, frugivores, végétalien? Que croire? Je ne suis pas spécialiste, mais je pense que rien de tel que le vécu pour pouvoir en parler! Soyons clair, je n’ai jamais autant été en aussi en forme et en bonne santé depuis que je suis ce régime.

Mais un végétarien c’est quoi ?

Le végétarien ne mange pas de viande, mais ils mangent des produits de provenance animale, comme le lait, le beurre, le fromage, les yaourts, les œufs, le miel, etc.

Sans oublier quelques variantes :

  • Certains végétariens acceptent la volaille
  • D’autres le poisson (très fréquent)
  • Les ovovégétariens écartent les produits laitiers, mais pas les oeufs
  • D’autres écartent les oeufs d’élevage intensif
  • Il y a ceux qui n’aiment pas les étiquettes et s’adaptent suivant leur conviction

Les végétariens ne sont pas à confondre avec les végétaliens qui écartent tous les produits provenant des animaux : lait, fromage, beurre, miel, etc. Ils ne mangent que des produits d’origine végétale et qui souvent doivent compléter leur alimentation par des minéraux et micro-organismes.

Il en existe de nombreuses variantes, par exemple :

  • Les crudivores qui mangent cru
  • Les frugivores qui ne mangent que des fruits
  • Les végan qui refusent tout ce qui vient de l’exploitation animale: cuir, laine, fourrure, produits testés sur les animaux, etc.

Ou sont-ils?

En France, ils ne comptent que 2% de la population soit 1 million de personnes

En Angleterre, et en Allemagne on estime que le nombre de végétarien serait 9%

Aux États-Unis, ils seraient environ 30 millions

Beaucoup de végétariens sont Indiens: environ 40 % de la population, la plupart pour des raisons religieuses

Les Tibétains sont aussi végétariens et bien souvent végétaliens

Les Japonais pour la plupart sont semi-végétariens, ils consomment majoritairement du poisson et très peu de viande

Carte du monde interactive du nombre de végétariens par pays.

La consommation de viande explose!

Pour la majorité des gens, manger plus de viande signifie manger mieux, ce qui est loin d’être vrai! En 1890, la consommation moyenne d’un Français était de 38 kg. Au début des années 80, ce chiffre atteint 90 kg par habitant.

Globalement, cette consommation de viande augmente d’environ 6 kg par an! En ce qui concerne la production mondiale, elle a été multipliée par quatre depuis la fin des années 50 jusqu’au milieu des années 90!

Cela n’est pas sans conséquence sur la santé de chacun et sur la santé de la planète!

Carnivore ou Herbivore?

D’après le Professeur Pierre-Marie Martin, ce qui différencie les mâles herbivores des carnivores, est la présence dans le tractus génital mâle de petites glandes capables de stocker les spermatozoïdes: des glandes séminales. Ce stockage transitoire est prévu pour résister à des périodes courtes et moyennes de non-accès à la nourriture (sécheresse, neige…).

Ces vésicules séminales sont le propre des herbivores alors que les carnivores en sont totalement dépourvus, car, quel que soit l’environnement, ils peuvent toujours trouver un animal plus faible à dévorer. Le tractus génital mâle humain est muni de glandes séminales qui sont localisées près de la prostate.

L’être humain a été sélectionné comme étant un herbivore à l’origine, un végétarien sur le plan anatomique. Ceci se traduit sur le plan fonctionnel, c’est-à-dire que toutes les enzymes d’assimilation sont adaptées pour le système végétarien. L’être humain est devenu carnivore par la suite.

 

 

 

La morphologie de nos dents et de nos mains est très différente de celle des carnivores, elle se rapproche d’ailleurs des herbivores. Ce qui laisserait penser que nous soyons « battit » pour consommer plus de végétaux que de viande.

 

 

 

 

La viande n’est rien d’autre qu’un morceau d’animal mort, un autre terme qui risquerait de choquer, nous parlons bien de cadavres. Sa décomposition crée des déchets toxiques dans nos intestins. Ces toxines traversent la paroi intestinale et s’infiltrent dans le corps. Il faut donc les éliminer au plus vite.

Les animaux carnivores peuvent assimiler, par leur métabolisme, des quantités presque illimitées de cholestérol et de graisses. En revanche, les Hommes ne peuvent pas venir à bout de gras saturés qui dépassent la quantité normale. Le long séjour de la viande dans le colon fait que les déchets toxiques causent des ravages. L’incapacité du corps humain à éliminer l’excès de graisse animale serait-elle une autre preuve que l’alimentation carnée n’est pas adaptée aux humains?

Les Produits laitiers valent-ils mieux?

Ne vous semble-t-il pas étrange que nous soyons la seule espèce sur terre à consommer le lait d’une autre espèce?

Chaque race animale donne un lait, contenant une juste proportion d’éléments adaptés à sa croissance. L’ingestion de laits d’autres animaux, y compris du lait de vache, pose divers problèmes.

Par exemple, les puissantes hormones de croissance contenue dans le lait de vache sont prévues pour faire passer le veau du poids de 45 kg à la naissance à son poids adulte 500 kg en deux ans. Par comparaison, le nouveau-né humain pèse 3 à 4 kg à la naissance et n’atteint les 50 à 100 kg de son poids adulte que 21 ans plus tard.

L’effet que cela produit sur la population humaine est un sujet très controversé. Le docteur William Ellis, grand spécialiste des produits laitiers et de leur action sur le sang, estime que, si l’on veut avoir des allergies, il faut boire du lait. Il explique que rares sont les adultes qui réussissent à métaboliser les protéines contenues dans lait.

La principale protéine du lait de vache et la caséine, qui est l’élément nécessaire au métabolisme de bovins pour qu’ils soient en bonne santé. D’après ces travaux, les nourrissons comme les adultes ont beaucoup de mal à digérer la caséine. Ces protéines partiellement digérées pénètrent souvent dans le sang et les tissus, créant une sensibilité aux allergènes.

Quant à la fausse idée qu’il faut boire du lait pour le calcium qu’il contient, l’effet serait inverse. Si vous redoutez de carence en calcium, vous n’avez qu’à manger des légumes verts, des noix ou par exemple des fanes de navets qui à poids égal contiennent 2 fois plus de calcium que le lait.

Voici d’excellentes raisons de tester les laits d’origines végétales.

  • Ils offrent des protéines végétales sans danger
  • Ils désacidifient l’organisme, tandis que le lait d’origine animale l’acidifient
  • Ils ne contiennent pas de lactose ni de caséine
  • Ils contiennent du calcium assimilable
  • Ils sont plus faciles à digérer
  • Ils sont riches en acides gras insaturés
  • Ils nous offrent une grande variété de choix
  • Ils sont délicieux

 

La fameuse question des protéines

L’une des idées reçue quand on parle de végétarisme est de faire face à une carence en protéines. Essayons d’y voir plus clair!

Les protéines servent à la construction, à la réparation et au renouvellement des organes de notre corps. Composante essentielle de nos cellules, elles jouent différents rôles, dont celui par exemple de contribuer à la fabrication des muscles. L’organisme renouvelle constamment son stock de protéines grâce à l’alimentation et au recyclage des cellules mortes. Parmi les 20 acides aminés constituant la base des protéines, 12 sont ainsi fabriqués par notre corps et 8 acides aminés essentiel doivent être apportés par l’alimentation.

Protéines animales vs végétales

La formule chimique des acides aminés constituant les protéines, qu’elles soient d’origine animale ou végétale, est la même. Elles contiennent toutes deux 20 acides aminés, dont 8 acides aminés essentiels. Pourtant, il a souvent été dit que seules les protéines animales contiennent l’ensemble des acides aminés indispensables à notre organisme, comparés aux protéines végétales, lesquels sont reconnus par ailleurs pour d’autres atouts incontestables:

  • Elles ne contiennent pas de mauvais gras
  • Elles sont exemptes de déchets telles que l’urée
  • Elles n’ont pas été traitées aux antibiotiques et hormones de croissance
  • Le reste de leur composition est riche en fibres, en bons sucres, en vitamines et minéraux

Pour ce qui est de prétendues carences des protéines végétales, elle serait comblée par une association céréales-légumineuse, riz-soja, riz- lentille, riz-haricot rouge, millet-haricot. Exemple: Riz ou Pâtes avec des pois chiches, brocolis, noix, tofu, céréales complètes, tomates séchées, petits pois et légumineuse.

Les légumineuses, les céréales, les fruits et les graines oléagineux contiennent des protéines végétales en bonnes quantités et certains légumes aussi mais en moindre quantité.

Adeptes de viandes ou pas, légumes et fruits sont bons pour tous

Indispensable à une bonne santé, ils doivent être présents tous les jours, notamment chez les personnes qui consomment de la viande, car celle-ci acidifie fortement l’organisme. Les fruits et légumes compensent cette acidose lorsqu’ils sont consommés crus!

  • Ils sont alcalinisant et désacidifient l’organisme
  • Ils apportent beaucoup de vitamines, de fibres et de sels minéraux
  • Ils sont riches en potassium et en antioxydants
  • Ils apportent beaucoup d’eau pure, la meilleure qu’il puisse être
  • Le meilleur sucre provient des fruits
  • Ils ont un index glycémique bas
  • Les fruits secs oléagineux et les légumes secs sont riches en protéines végétales
  • Riche en cuivre et en vitamine C et B
  • Ils apportent une énergie vitale tandis que la consommation de viande diminue l’énergie vitale
  • etc.

D’après le livre Santé par les aliments du Dr Georges Pamplona, les aliments d’origine végétale, sont riches en fibres, en minéraux et en vitamines et apportent aussi à l’alimentation des substances qui ne sont pas encore bien connues et n’ont pas été classées comme substances nutritives, mais qui ont de puissants effets anticancérigène et curatif sur de nombreuses maladies et maux.

Ces substances, dénommé élément phytochimique, font actuellement l’objet d’une étude intense et elles représentent la nouvelle frontière de la recherche nutritionnelle. Possédant d’importantes propriétés curatives, les éléments phytochimiques ne sont contenus que dans les aliments d’origine végétale.

Légume

Végétarisme et performance

Les résultats d’une étude menée par un service de médecine à l’université de Bruxelles témoignent que les végétariens sont à même de supporter des épreuves physiques 2 à 3 fois plus longues que les non-végétariens et que leurs capacités de récupération étaient jusqu’a 5 fois plus rapides.

Plus les études avancent, plus l’on s’aperçoit que l’idée que la viande faisant une bonne source d’énergie est sans fondement. « Le bilan énergétique complet de la viande est négatif » d’après le livre « Les sources de l’alimentation humaine » de Désiré Mérien.

Ce n’est pas pour rien que de plus en plus de sportifs de haut niveau décident d’adopter ce régime ! Ils constatent entre autres que leur énergie est bien meilleure, que leur digestion leur prend moins d’énergie et du coup, ils ont de meilleurs résultats!

Top 10 des végétariens célèbres

Sport Végétarisme

Crédit photo: Tikkho Maciel

Energie vital

« Si tu veux te sentir vivant, mange du vivant! ». Cela ne vous semble pas logique? Manger des fruits et des légumes est la meilleure façon de consommer des aliments remplis de vie!

D’excellentes raisons de passer au régime végétarien

Pour la cause animale: Personnellement, c’est pour cette raison que je suis devenu végétarien. Je ne vais pas vous faire l’affront de ne pas être au courant, mais si vous voulez en savoir plus, voici un documentaire qui montre le traitement des animaux destinés à la nourriture, à l’habillement, aux divertissements et aux recherches scientifiques… pour nos soi-disant « besoins ».

« Si l’homme civilisé devait tuer lui même les animaux qu’il mange, le nombre de végétariens augmenterait de façon astronomique. »

C. Morgensen

 

Un discours très inspirant de Gary Yourofsky qui remplira votre esprit de faits intéressants et vous aidera si vous devez faire un choix:

 

Pour l’environnement:

Vaste sujet dont nous sommes inondés en permanence par les médias. L’Organisation de l’agriculture et de l’alimentation des Nations Unies l’affirment, l’élevage animale est la cause la plus importante de la dégradation de notre planète: réchauffement climatique, dégradation de terres, pollution de l’atmosphère et de l’eau, déclin de la biodiversité. On estime que l’élevage est responsable de 14,5% des émissions des gaz à effet de serre, ce qui est davantage que tout les moyens de transports réunis. Pour aller plus loin:

 

Pour notre Santé:

Les avantages sont indéniables en voici quelques exemples:

  • Respect de notre physiologie
  • Privilégie le bon gras et le bon cholestérol
  • Draine et désacidifie l’organisme
  • Évite de nombreuses toxines liées à la viande
  • Augmente l’endurance
  • Meilleure digestion
  • Maintien du poids idéal
  • Évite tout type d’inflammation
  • Apporter du bon calcium
  • Vivre plus vieux et en bonne santé
  • Dope l’énergie vitale
  • Découverte des anciens légumes
  • Découvertes de nouveaux fruits et des laits végétaux
  • Absorption de bonnes protéines
  • Les fruits et légumes coûtent moins cher que la viande
  • Profitez des fibres et de tous les micronutriments des fruits et légumes

Élevons nos consciences

Je pense, comme la plupart des végétariens, que manger de la viande fait partie des traditions, des habitudes et est surtout un plaisir! Nous en mangeons, mais nous ne pensons jamais à ce qui se passe derrière nos assiettes. Nous ne voulons pas voir la vérité en face, une réalité atroce sans précédent dans l’histoire, car aujourd’hui nous traitons les animaux comme des objets et les cultivons comme des céréales.

Nous ne pouvons plus nier les effets néfastes que l’agriculture animale produit sur notre planète. Notre histoire d’amour avec de la viande et des produits laitiers à fait des ravages. En 40 ans, nous avons perdu 58 % de toutes les espèces sauvages, tandis que d’innombrables autres espèces sont au bord de l’extinction. Il y a actuellement plus de dioxyde de carbone dans notre atmosphère qu’il n’y en a eu dans les 800.000 dernières années, un nombre qui est principalement attribuable à l’agriculture animale.

Il sans doute utopique de penser qu’un jour le monde passera à un régime 100% végétarien. Mais ne pensez-vous pas qu’il est tout à fait possible de diminuer même de moitié cette consommation de viande ? Ça serait déjà un pas immense!

Ne pensez-vous pas que devenir non-violent et plus altruiste ne serait pas une forme d’évolution? Prendre soin des êtres vivants de notre terre ne serait pas une noble responsabilité ?

Heureusement, le changement est beaucoup plus facile qu’on ne le croit, et ça commence dans nos assiettes 🙂

Si vous avez aimé cet article, partagez-le  🙂